Narcisse

Faux airs de vrais défauts… ma faille…
Déserts de pigments d’eau à voir les dunes en braille..
Sers le vice et perfore ses mailles de tes charmes….
Narcisse est à l’orgie…
Elle étale son or, j’y cours de ce pas m’y morfondre…
Dès l’aube…
L’herbe pèle de goutte en doute
Au don des flots le fond résonne…
Et dès que ça pistonne…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s