La Fronde

La herse gronde…
Le délire est sombre…
Dans nos porte-voix…
Qu’importe le nombre…

Aux armes!… etc…
Plus personne à la ronde….

On est seuls aux abois….
À l’instar de ce monde…
On est seuls et nos droits…
Nos désidératas…
Et nos Dies-Irae…

On est seuls et la loi…
Parfumée à la fronde….

De chats noirs en culs de champenoises,
Et si la fronde se fonde dans la masse,
On s’octroie l’espace,
Une place à l’ombre…
Sans encombre en négoce,
Et la trombe est précoce…
Mi-traitre, mi-dieu…

Drop the fuck it is!…
I think I’ll wait!…
I will wait no more!…

On est seuls aux abois…
À l’instar de ce monde…
On est seuls et nos droits…
Nos désideratas…
Et nos Dies-Irae…

On est seuls et la loi…
Parfumée à la fronde…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s